mercredi, 13 décembre 2017

 

 

Sékhoutouréya, 15 mai 2016 – Le Président de la République, le professeur Alpha Condé, a animé une conférence de presse ce dimanche, 15 mai 2016 au Palais Sékhoutouréya, autour des questions économiques, préoccupations majeures du chef de l’Etat pour le développement socio-économique du pays. Il s’agit des mesures pour impulser les secteurs de l’énergie, de l’élevage, des mines, la promotion des cultures d’exportation etc.

Cette conférence qui a mobilisé les journalistes de la presse publique, privée et internationale, a été aussi l’occasion pour le chef de l’Etat de faire le point sur les accords signés entre le gouvernement et les centrales syndicales pour mettre fin à toute spéculation sur ce sujet.

A l’entame, le Président Alpha Condé a rappelé que lors de la Conférence sur le climat (COP), les chefs d’Etats africains avait une préoccupation qui était celle de faire comprendre à l’Occident que l’énergie est un facteur de développement pour l’Afrique.

Désigné par ses homologues de l’Union Africaine comme Président chargé des énergies renouvelables, le Pr Alpha Condé a déjà envisagé les projets pour lesquels les promesses des 3 milliards de Dollars sur les 10 de l’Occident vont être destinés. Pour cela, dans le cadre de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), le Président Alpha Condé a annoncé le démarrage prochain des travaux du barrage de Koukoutamba. Toutefois, le Président de la République a précisé que les chefs d’Etat sont en concertation pour l’obtention et la gestion de ce fonds. Au niveau national, le chef de l’Etat a réitéré l’engagement de son gouvernement à construire plusieurs barrages pour non seulement livrer le courant électrique à domicile et dans les industries, mais aussi faire de la Guinée un pays exportateur d’énergie. De passage, le Président de la République a indiqué que le développement des nouvelles technologies nécessite une collaboration avec d’autres pays. C’est pourquoi, il a rappelé les accords que la Guinée a signés avec le Rwanda et l’Ethiopie.

S’agissant de l’agriculture, le Pr Alpha Condé a fait savoir que le gouvernement a décidé de relancer les produits d’exportation. Pour cela, le conférencier a annoncé que dès la semaine prochaine, le gouvernement va mettre 500 tonnes de grains d’anacardiers pour faire 200.000 hectares dans 17 Préfectures. Dans le même processus, le Président Alpha Condé a déclaré que l’Etat guinéen va interdire toute exportation d’anacardes en dehors du Port autonome de Conakry. Et tous ceux qui exportent ce produit, doivent ramener les devises et être remboursés en Francs Guinéens. Les mêmes mesures vont s’appliquer aux exportations du café et cacao, dira le Président de la République.

Le chef de l’Etat a indiqué que des journées des orpailleurs seront organisées à Kankan pour mieux organiser cette catégorie socioprofessionnelle ainsi que celles des éleveurs afin d’éviter surtout la divagation des animaux qui amène souvent des conflits entre éleveurs et agricultures.

Répondant à certaines questions des journalistes comme celles liées à la dernière grève des syndicats, le Président Alpha Condé a affirmé qu’une plateforme a été signée entre le gouvernement et les centrales syndicales et a rassuré que celle-ci sera respectée.

Par rapport à la lenteur du système judiciaire sur certains dossiers, le chef de l’Etat a fait savoir que certaines mesures comme des sanctions sont prises à l’encontre des juges et que ces procédures vont se poursuivre pour amener les juges à changer de comportement.

Parlant de l’interconnexion comme facteur d’intégration régionale, le Président de la République  a fait savoir que la Guinée est bien animée de cette volonté. C’est pourquoi il a expliqué que dans le secteur de l’énergie, une interconnexion est prévue entre la Guinée et le Sénégal ainsi qu’avec le Mali et que des routes en projet vont relier notre pays à plusieurs autres nations.

Revenant sur le rapport de l’Ong anglaise Global Witness qui fait état de corruption dans le secteur des mines guinéennes, le chef de l’Etat a rappelé que le ministre des Mines a déjà demandé à son homologue de la Justice de se saisir du dossier pour faire toute la lumière sur cette affaire. Le Président Alpha Condé, dans cette lancée, a demandé également la collaboration de l’Ong anglaise afin qu’elle fournisse des preuves pour faire avancer le dossier en instruction par la justice. Alpha Condé a démontré la volonté de la Guinée de gérer de manière transparentes les mines. Une volonté qui s’est déjà traduite par le retrait de 800 permis miniers et la publication sur Internet de tous les accords miniers.

S’agissant de l’éventualité d’un troisième mandat, le président Alpha Condé a indiqué que sa préoccupation de l’heure est de travailler pour le développement du pays, le peuple restant seul décideur de son avenir.

Le Bureau de Presse de la Présidence

 

 

 

« Décembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31