dimanche, 22 octobre 2017

Conakry, le 1er Août 2016-  La filière bois rencontre actuellement des difficultés actuellement suite à l’interdiction, le 30 mai 2016 par la ministre de l’Environnement des Eaux et Forêts, de la coupe et le transport du bois sur toute l’étendue du territoire national à travers la lettre circulaire N° 0417.

Malgré ces difficultés- chômage chez les acteurs de la filière, la hausse du prix de bois notamment- la Fédération Nationale des Professionnels de la Filière Bois(FNPFB) a privilégié la voie du dialogue que  de porter des gangs pour tenter d’y résoudre en s’adressant à sa structure mère, la confédération Patronale des Entreprises de Guinée (CPEG) en vue de trouver des solutions idoines et pour la Guinée et pour le secteur privé.

C’est dans cette optique que la Fédération Nationale des Professionnels de la Filière Bois a eu une réunion de travail ce lundi 1er août avec le bureau exécutif de la CPEG. Cette réunion qui a été présidée par le Président par intérim et premier vice-président chargé de l’international de la confédération Patronale des Entreprises de Guinée (CPEG), Kerfalla CAMARA visait à écouter les membres de cette fédération membre de la CPEG en vue d’un plaidoyer auprès des autorités du pays.  

Ainsi, un tour de table a permis au bureau exécutif de la CPEG d’attendre et comprendre  à travers cette fédération les difficultés actuelles liées à la filière bois. En attendant d’approcher les autorités compétentes par rapport à cette situation, Kerfalla CAMARA a salué et apprécié la démarche de la fédération et a invité ses membres au calme et à la retenue.

« Le secteur bois a un problème national en ce moment. La CPEG étant notre structure mère, il faudrait lorsque la filière a des problèmes, qu’on vienne voir la structure pour lui expliquer réellement et concrètement ce qui ne va pas dans le secteur pour qu’ensemble nous puissions trouver des solutions. C’est ce que nous avons fait ce matin » a souligné Ansoumane Camara, président de la FNPFB au sortir de cette réunion de travail, précisant que leur plaidoyer vise surtout à libérer la consommation locale en vue de soulager nos compatriotes.

« Dans les 48 heures, nous prendrons contact avec le département concerné et qui, certainement aura le temps de nous écouter pour qu’ensemble nous fassions des propositions qui puissent à la fois satisfaire la Nation, le gouvernement et le secteur privé guinéen » a promis Elhadj Mansa Moussa Sidibé, vice-président délégué de la CPEG chargé des partenaires sociaux, notant que la coupe du bois est une activité économique qui apporte à l’Etat des solutions pour certaines redevances, taxes…Donc s’il prend dit-il une décision interdisant, il ya une raison que nous chercherons à comprendre.

La Fédération Nationale des Professionnels de la Filière Bois(FNPFB) est l’une des vingt fédérations et associations que composent la CPEG, le patronat le plus représentatif de la Guinée.

La Direction de la Communication

« Octobre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31