lundi, 26 juin 2017

 

« L’autonomie financière pour une centrale syndicale indépendante » c’est le thème du 17ème  Congrès de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG)-la  plus grande centrale syndicale de la Guinée- qui s’est ouvert, ce lundi 26 septembre 2016  dans la salle du congrès du palais du peuple- qui refoulait du monde.  

Durant deux jours, les congressistes, venus des différents mouvements syndicaux procéderont aux toilettages et à l’adoption des textes juridiques ainsi qu’au renouvellement de l’équipe sortante- élue en 2011- dont le mandat est arrivé à expiration.

La Confédération Patronale des Entreprises de Guinée (CPEG), le patronat le plus représentatif du pays, a représenté le secteur privé guinéen à travers sa présidente, Hadja Gnouma Traoré accompagné du le secrétaire général dudit patronat, Mory Camara.

Entant que deuxième employeur du pays- après l’Etat- la CPEG est un partenaire privilégié  des syndicats. De ce point de vue, elle accompagne, partout où besoin est, les organisations syndicales, en occurrence la CNTG qui tient donc son congrès électif dans la capitale Conakry.   

On notait également à l’ouverture de ce 17éme congrès la présence de la présidente du Conseil Economique et social, Hadja Rabiatou Serah Diallo, des Ministres Damantang Albert Camara de l’enseignement technique et professionnel, Lonseny Camara de l’habitat, de Sékou Kourouma de la Fonction publique et des syndicalistes venus de France et d’Algérie…  

Direction de la communication  

« Juin 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30